Comprendre le LMNP

Comprendre le principe LMNP

Le principe LMNP permet au propriétaire d’un bien immobilier de bénéficier d’un statut d’imposition particulier. Le bailleur définit comme un « loueur meublé non professionnel » est imposé sur une base d’un montant inférieur. Celui-ci est obtenu après amputation des charges supplémentaires (par exemple amortissement) du montant à déclarer.

comprendre-le-lmnp

Principe LMNP : comment ça marche ?

Toute personne acquérant un logement meublé peut prétendre à ce régime. À l’achat, elle peut bénéficier d’une réduction de 20% (TVA applicable) sur le prix du bien immobilier. Les conditions à remplir pour bénéficier de ce statut sont les suivantes :

• Louer un logement dit « meublé » ou « équipé » ;

Percevoir un revenu annuel, de la location LMNP, inférieur à 23 000 euros (ou à 50% des revenus totaux) ;

• Déclarer les revenus perçus dans le cadre de ce dispositif, à imposer dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

 LMNP, un dispositif avantageux

L’application du principe LMNP permet au nouvel acquérant d’un bien immobilier de bénéficier, essentiellement, de trois avantages : disposer d’un complément de revenus net d’impôts, récupérer de la TVA sur le montant du bien, bénéficier d’une réduction d’impôt (application de la Loi Bouvard en complément au régime LMNP). L’investissement dans le cadre de ce régime permet de percevoir un revenu complémentaire non imposable. En outre, lorsqu’une personne investit dans une résidence de services, elle bénéficie d’un bail commercial (sécurisation des revenus locatifs). Cependant, ce type de placement n’est pas sans risque. Le premier risque réside dans les défaillances du gestionnaire dans le paiement (celui-ci peut connaître des retards de plusieurs semaines). De même, en cas de litige conduisant à un remplacement du gestionnaire, le montant du loyer est, généralement, revu à la baisse.

 Bien choisir son gestionnaire

Lorsqu’on choisit d’appliquer le principe LMNP, il faut poser les bonnes questions au gestionnaire du bien : le nombre de résidences gérées, la durée de son expérience dans le domaine, quel est son taux de remplissage moyen… ? Par ailleurs, il faut bien maîtriser les règles d’un tel montage patrimonial (loi, dispositif…). Il convient de consulter l’ensemble de la législation et des nouveaux dispositifs qui pourraient venir en complément à ce type d’investissement. Il faut, notamment, s’informer sur le plafond de revenus tirés du LMNP autorisé, pour éviter les erreurs fiscales et les problèmes qui en découleraient. En somme, observer la plus grande prudence.

 

Top